Protéger ses oreilles de l'eau

L’hygiène et le nettoyage des oreilles

Rendre invisible le cérumen tout en assurant le fonctionnement optimal de nos oreilles, c’est le dilemme qu’on doit résoudre pour l’hygiène de nos oreilles.
À quelle fréquence les nettoyer ? Quels sont les bons gestes ? Faut-il aller dans le fond du conduit auditif ? Et éviter les cotons-tiges ? Et pour bébé ? Entrez avec nous
dans les coulisses de nos oreilles pour comprendre comment elles fonctionnent et adopter les bonnes habitudes pour les laver tout en douceur.

Pourquoi nettoyer ses oreilles ?

Hygiène de l'oreille et cérumen

Vos oreilles sont-elles vraiment sales ? Derrière cette question en apparence basique, la réponse n’est pas si simple. Car le cérumen, cette sécrétion jaune-orangée et grasse, est indispensable à vos oreilles. Le cérumen est produit par les glandes situées entre le pavillon de l’oreille et le conduit auditif. Et il a de nombreux superpouvoirs !

  • Le cérumen lubrifie l’oreille pour éviter les irritations.
  • Le cérumen piège les poussières et corps étrangers (insectes, champignons…) et les empêche d’entrer à l’intérieur de l’oreille.
  • Le cérumen a une composition antibactérienne et il empêche donc les microbes de se développer dans l’oreille.

Le cérumen est donc tout simplement indispensable à vos oreilles !

Quand nettoyer ses oreilles ? 

Hygiène auriculaire : produits et solutions d’hygiène des oreilles

Ok, le cérumen est utile. Mais il n’est pas vraiment esthétique. C’est la raison pour laquelle on nettoie souvent nos oreilles. Mais tout est question de dosage pour ce qui est de l’hygiène du conduit auditif. Car à trop nettoyer nos oreilles, on empêche le cérumen de remplir sa mission. À la clé, on prend le risque par exemple de générer des démangeaisons, un eczéma, et de fragiliser nos oreilles en cas d’offensive bactérienne.


D’ailleurs, le corps a trouvé le moyen de déjouer nos stratégies de nettoyage excessives. Plus on se débarrasse du cérumen, plus le corps en produit ! On recommande donc de se débarrasser du cérumen 1 à 2 fois par semaine maximum. Ni plus ni moins. C’est la bonne fréquence pour présenter des oreilles belles et propres et préserver l’équilibre intérieur de vos oreilles.

Les mâchoires au service de l'hygiène de vos oreilles

Le saviez-vous ?

Vos mâchoires font le ménage 

La mécanique de notre corps est incroyablement bien huilée. Il sait se débarrasser du cérumen chargé de déchets sans aucune intervention de notre part. En effet, le
mouvement de nos mâchoires pousse le cérumen vers l’extérieur de l’oreille. Il ne vous reste plus qu’à le retirer à l’entrée du conduit auditif.

Comment bien se nettoyer l’oreille ? 

Hygiène des oreilles : coton tiges à éviter

Cotons-tiges, sprays et cie !

Petite devinette. Qu’est-ce qui est long, doux aux extrémités, et qui sera bientôt interdit ? Le coton-tige. Hé oui, les cotons-tiges en plastique seront interdits dès le 1er janvier 2020 (loi biodiversité).

Ce qu’on leur reproche ? D’abord, de ne pas être écologiques. Mais il faut savoir qu’ils ont aussi des inconvénients pour les oreilles. Ils ont tendance à repousser le cérumen dans le fond du conduit auditif et à créer les fameux bouchons de cérumen qui empêchent de bien entendre. Pire, leur forme permet d’accéder facilement au fond du conduit auditif et on peut endommager le tympan en appuyant trop fort quand on utilise un coton-tige. Autant de bonnes raisons de faire une croix sur les cotons-tiges et d’utiliser des techniques de nettoyage plus respectueuses de nos oreilles.

Pour le pavillon de l’oreille (la partie extérieure)

vous pouvez le nettoyer à l’eau quotidiennement quand vous vous douchez. Votre auriculaire, comme son nom l’indique, enveloppé dans un tissu ou un gant de toilette, est idéal pour cela.

Pour le conduit auditif

vous pouvez utiliser un spray 1 à 2 fois par semaine maximum. Le spray fluidifie le cérumen et favorise son évacuation. Il prévient ainsi la formation des bouchons de cérumen. Préférez les sprays sans gaz propulseurs, qui préservent les tympans.

Protéger ses oreilles de l'eau

Le saviez-vous ?

L’eau est-elle bonne pour vos oreilles ? 

Si vos oreilles vont bien et qu’elles ne sont pas récurées trop régulièrement, vous pouvez les plonger dans l’eau sans problème. Mais si vos oreilles vous démangent ou
que vous avez une maladie infectieuse ou inflammatoire, évitez l’eau. L’eau n’est pas stérile, surtout si c’est celle de la piscine ou d’une rivière, et vous prenez le risque de
renforcer les déséquilibres.

Comment nettoyer les oreilles des jeunes enfants ?

Nettoyer l'oreille de bébé en toute sécurité

Nettoyer l’oreille de bébé en toute sécurité

Jusqu’à 18 mois, le conduit auditif des enfants est plus court que celui des adultes : 18 mm contre 30 mm. Le risque d’accéder au tympan est donc encore plus élevé pour les petits que pour les grands ! Conclusion : on prend mille précautions pour préserver les oreilles de bébé. Pas de coton-tige surtout. Un peu d’eau sur le pavillon de l’oreille si nécessaire. Et c’est tout !

Produits complémentaires

Wishlist 0
Open wishlist page Continue shopping