FAQ

Les oreilles

Le bruit et l’audition

Quand le bruit devient-il dangereux pour mes oreilles ?

Le bruit devient dangereux lorsqu’il est gênant ou nocif pour le système auditif. C’est le cas lorsque l’intensité des bruits, exprimée en décibels (dB), dépasse les capacités de réception de l’oreille.
A partir de 85 dB, le bruit est nocif. Selon la durée de l’exposition au bruit, on peut ressentir une baisse passagère de l’audition, des sifflements ou bourdonnements (acouphènes). Plus ces expositions au bruit sont fréquentes, plus le système auditif est fragilisé et son vieillissement accéléré.
Au-delà de 110 dB, l’oreille peut être altérée de manière immédiate. Ainsi, rester ne serait-ce qu’une minute près des baffles lors d’un concert peut provoquer la rupture du tympan. La surdité peut alors être définitive.
Plus d’info dans notre dossier Pourquoi se préserver du bruit ?

J’ai les oreilles qui bourdonnent. S’agit-il d’acouphènes ?

Les acouphènes sont des bruits désagréables que l’on perçoit sans qu’ils n’existent réellement. Il peut s’agir de bourdonnements, de sifflements ou de cliquetis que l’on entend de manière temporaire, après une exposition prolongée à un bruit fort par exemple. Les acouphènes peuvent également être chroniques. Dans ce cas, ils peuvent résulter d’une altération de l’oreille interne après un traumatisme sonore, ou bien survenir avec l’âge.

Le bruit peut-il rendre sourd ?

Oui, lorsque le système auditif subit un traumatisme sonore violent ou des traumatismes sonores répétés. Dans le premier cas, le bruit peut causer une rupture du tympan qui entraîne une surdité immédiate. Dans le second cas, les multiples expositions à des sons nocifs détruisent progressivement les cellules de l’audition qui n’ont pas la capacité de se renouveler.

Faut-il consulter un ORL une fois par an, comme le dentiste ?

Non, inutile de faire vérifier votre audition chaque année si vous ne ressentez aucun trouble. Il est toutefois bon de faire vérifier l’audition des enfants au moins une fois durant leur petite enfance.

J’entends mal. Quand consulter ?

Si votre baisse d’audition dure plus de quelques heures, prenez rendez-vous avec un médecin ORL dès que possible. Il établira un diagnostic et vous conseillera quant aux éventuels traitements à envisager.

Mon enfant est sujet aux otites. Risque-t-il de devenir sourd ?

Certaines otites peuvent passer inaperçues. C’est le cas des otites séreuses qui ne sont pas ou peu douloureuses. Si on ne les traite pas, elles peuvent détériorer le système auditif et causer des baisses de l’audition.

Comment comprendre la réduction du bruit en dB ?

Chacune des protections auditives Quies offre une atténuation différente.
Prenons l’exemple des cires Quies qui permettent une réduction de 27 dB.

Le SNR (Single Number Rating) est un indice global d’affaiblissement, c’est à dire la moyenne de toutes les valeurs confondues.

SNR (Single Number Rating) 27
H (High Level) 29
M (Medium Level) 23
L (Low Level) 21

Les chiffres 29, 23 et 21 équivalent à l’atténuation moyenne du bruit en décibel respectivement en hautes (H), moyennes (M) et basses (L) fréquences hertziennes.

Un second tableau présente :
– les Fréquences exprimées en Hertz (Hz) : 7 fréquences testées (comprises entre 125 et 8000)
– l’Affaiblissement moyen exprimé en décibels (dB) :
Exemple : sur une fréquence de 125 Hz, la diminution de bruit est de 25,6 dB.
– l’Ecart-type exprimé en décibels (dB). Il représente la différence entre l’affaiblissement moyen et l’APV.
APV (Assumed Protection Values = valeurs de protection globale) Exprimées en décibels (dB) : Ce chiffre indique la qualité de l’atténuation du bruit. Il est le résultat d’un calcul numérique.

Fréquence (Hz) 125 250 500 1000 2000 4000 8000
Affaiblissement moyen (dB) 25,6 22,5 23,9 25,5 34,7 40,3 39,8
Ecart-type (dB) 4,1 2,9 3,1 4,0 3,3 2,9 4,5
APV (dB) 21,5 19,6 20,8 21,5 31,4 37,4 35,3

Ces tableaux affichent les résultats des tests effectués par l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) selon la norme EN 352-2 : 2002 (cette norme fixe les caractéristiques des bouchons d’oreilles de protection contre le bruit ainsi que les méthodes d’essais permettant de vérifier ces caractéristiques).

Pour bien comprendre :
Si un appareil émet un son d’une intensité de 100 dB à une fréquence de 1000 Hz. À cette fréquence, les cires Quies cire atténuent le son de 21,5 dB (APV).
Par simple soustraction, 100-21,5 = 78,5, la valeur résiduelle est inférieure à 85 dB. Les cires Quies sont donc considérées comme une protection adéquate.

L’hygiène auriculaire

Faut-il se nettoyer les oreilles tous les jours ?

Le pavillon, oui, mais pas le conduit auditif qui a besoin d’une fine couche de cérumen pour se protéger. Chaque jour, nettoyez délicatement le pavillon de l’oreille, sans pénétrer dans le conduit auditif. Une à deux fois par semaine, nettoyez le conduit auditif à l’aide d’un spray auriculaire sans gaz propulseur, ou avec des bâtonnets adaptés. Dans ce cas, ne pénétrez pas à plus de 1 cm de l’intérieur du conduit pour ne pas endommager le tympan. Pour cette même raison, ne laissez pas les enfants se nettoyer les oreilles sans surveillance : leur conduit auditif est plus court que celui d’un adulte et le risque d’endommager le conduit ou le tympan plus élevé.

Un « coton-tige » classique peut-il être dangereux pour mes oreilles ?

Introduire un bâtonnet ouaté trop profondément dans le conduit auditif ou frotter trop énergiquement risque de traumatiser la peau du conduit ou le tympan. Pour bien s’en servir, il ne faut pas l’introduire à plus de 1 cm de l’entrée du conduit auditif. C’est là que se trouvent les glandes cérumineuses. Effectuez quelques mouvements rotatifs vers l’extérieur du conduit pour expulser le cérumen sans le tasser à l’intérieur de l’oreille.

Préférez des bâtonnets ouatés dont la forme respecte l’anatomie de l’oreille et ne laissez pas les enfants les utiliser seuls. Leur conduit auditif étant plus court, les risques d’inflammation de la peau ou de traumatisme du tympan sont plus élevés.

Les bouchons de cérumen

A quoi sert le cérumen ?

Cette cire naturellement secrétée par notre corps permet de lubrifier l’intérieur de notre conduit auditif. Elle le protège des irritations et des microbes.

Plus d’info dans notre dossier Comment éviter les bouchons de cérumen ?

Comment se forment les bouchons de cérumen ?

Il arrive parfois que le cérumen ne s’évacue pas correctement. Il s’agglomère avec la poussière et les squames de peau du conduit auditif, provoquant un bouchon qui bloque ce même conduit. On a alors la sensation de moins bien entendre et on peut même ressentir un manque d’équilibre ou des vertiges. Il faut donc l’éliminer avec des solutions adaptées.

Plus d’info dans notre dossier Comment éviter les bouchons de cérumen ?

Certaines personnes produisent-elles plus de cérumen que d’autres ?

Oui. La quantité et la consistance du cérumen secrété dépendent de facteurs génétiques. De plus, un conduit auditif rétréci ou trop coudé peut augmenter la production de cérumen ou compliquer son évacuation naturelle. Le port d’appareils auditifs, en irritant la peau fragile du conduit auditif, peut également augmenter le risque de bouchon.

D’autre part, un nettoyage trop fréquent augmente le débit de production de cérumen.

Plus d’info dans notre dossier Comment éviter les bouchons de cérumen ?

Les otites

Qu’est-ce que l’otite externe ?

L’otite externe, plus communément appelée otite du baigneur, est une affection de la peau du conduit auditif. Elle n’est pas d’origine infectieuse, mais est souvent causée par de mauvais gestes d’hygiène : un nettoyage trop appuyé ou maladroit du conduit auditif externe, un mauvais séchage de l’oreille après une baignade, l’utilisation d’écouteurs de mauvaise qualité, etc. Le conduit auditif est lésé, la peau est irritée et démange. Si elle n’est pas soignée, la lésion peut dégénérer et les démangeaisons devenir difficilement supportables. Une infection très douloureuse peut survenir.

En été et en hiver, les otites sont-elles les mêmes ?

Non. En été, on est plus sujet aux otites externes : la peau est irritée par les baignades répétées et la transpiration. En hiver, des infections peuvent provoquer des otites moyennes, souvent contractées à la suite d’un rhume.

Mon enfant est sujet aux otites. Risque-t-il de devenir sourd ?

Certaines otites peuvent passer inaperçues. C’est le cas des otites séreuses qui ne sont pas ou peu douloureuses. Si on ne les traite pas, elles peuvent détériorer le système auditif et causer des baisses de l’audition.

Mon enfant porte des yoyos, dois-je le protéger de l’eau ?

En cas de port de yoyos, il est effectivement recommandé d’éviter que l’eau ne rentre dans l’oreille et ne l’infecte. Le port de protections auditives adaptées est indispensable, complété par le port d’un bandeau d’oreilles spécial bain pour une protection optimale.

Oreilles et pression

Sous l’eau ou en avion, mes oreilles deviennent douloureuses. Pourquoi ?

Cela est dû aux changements extérieurs de pression. Lorsqu’on plonge ou que l’on prend de l’altitude, il y a une différence de pression entre l’air à l’extérieur et à l’intérieur du corps. Cette différence peut provoquer une sensation désagréable d’oreilles bouchées ou des douleurs très aiguës, le temps que l’oreille parvienne à réguler les différences de pression de part et d’autre du tympan. 

Plus d’info dans notre dossier Oreilles sensibles : pourquoi l’eau et la pression peuvent faire mal ?

Le ronflement

Pourquoi ronfle-t-on ?

Le ronflement est causé par le relâchement des muscles et des tissus de la bouche qui bloquent en partie le passage de l’air. Lorsque le dormeur inspire, les tissus du palais et de la gorge vibrent, provoquant un bruit appelé ronflement.

Avec l’âge, la fréquence du ronflement augmente car les tissus perdent de leur tonicité. Une congestion nasale passagère, comme un rhume par exemple, des amygdales volumineuses ou un excès pondéral peuvent également favoriser le ronflement.

Plus d’info dans notre dossier Pourquoi le ronflement est-il gênant ?

Ronfler est-il dangereux pour la santé ?

Le ronflement n’entraîne pas de conséquences sur la santé à long terme, sauf en cas d’apnée du sommeil. Ces pauses respiratoires plus ou moins longues accroissent les risques d’hypertension et de problèmes cardiovasculaires.

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

C’est un moment pendant lequel le dormeur ne respire pas. Ces pauses respiratoires durent en moyenne de 10 à 30 secondes. Elles perturbent le sommeil, causant une fatigue au réveil et une somnolence diurne. A plus long terme, elles augmentent les risques d’hypertension et de problèmes cardiovasculaires.

En cas de ronflement, quand faut-il consulter ?

Si vous n’avez pas l’impression d’être bien reposé au réveil ou si votre ronflement est si bruyant qu’il empêche votre entourage de bien dormir, consultez votre médecin traitant. De même, somnoler le jour peut être la conséquence d’apnées du sommeil pendant la nuit. Dans ce cas, une consultation est indispensable.

Yeux secs et lentilles

Pourquoi ai-je les yeux irrités ?

Yeux rouges, qui brûlent ou démangent, sensation de sable dans l’œil, sont des symptômes du syndrome de l’œil sec. En temps normal, nous clignons des paupières jusqu’à 15 fois par minute afin de déposer un film lacrymal protecteur sur la surface de nos yeux. Mais lorsque nous portons des lentilles ou que nous fixons un objet trop longtemps, comme un livre ou un écran, nous réduisons inconsciemment le nombre de battements des paupières. Insuffisamment lubrifiés, les yeux sont irrités. La solution, reposer les yeux régulièrement et les lubrifier avec un sérum physiologique ou des larmes artificielles.

Plus d’info dans notre dossier Pourquoi ai-je les yeux secs ?

En avion, mes lentilles irritent mes yeux. Pourquoi ?

L’air très sec des cabines dessèche les yeux. Il est donc important de les lubrifier avec un film lacrymal artificiel adapté, voire de porter vos lunettes plutôt que vos lentilles si le vol dure plus de 3h.

De même que vous préservez vos yeux, pensez à protéger vos oreilles de la pression en portant des protections auditives spécial avion.

Puis-je nettoyer mes lentilles avec de l’eau ?

L’eau est porteuse de germes et son pH n’est pas adapté à la sensibilité de vos yeux. Il est impératif de nettoyer vos lentilles avec une solution adaptée, en respectant les conseils d’utilisation et la date de péremption du produit.

Je porte des lentilles. Puis-je me maquiller ?

Oui, si vous évitez que les cosmétiques ne se déposent sur la cornée et n’irritent vos yeux. Ainsi, nettoyez vos lentilles avec une solution adaptée et posez-les avant de vous maquiller. Appliquez les cosmétiques sur vos paupières et l’extérieur de vos cils, tout en évitant l’intérieur de l’œil. Préférez les textures crème, moins volatiles que les poudres.